Spring (∞) #Catabomes @NuitNoire

Spring (∞) | Paillettes, Dimensions variables, 2014.

Pendant que le site de Pole Emploi ne fonctionne pas et en effaçant ma manucure pailleté nuit noire du week end, j’écris ces quelques lignes sur l’expo que vous avez bêtement raté en allant vous perdre sur le parcours de la nuit blanche sous la pluie.

Sache que les endroits sombres sont gorgés de lumières. Dans les sous sols de Paris, en direction des miroirs, une source infinie de voie lactée s’écoule des brèches effondrés de ces galeries tortueuses.

la Nuit Noire c’était harassant, scintillant, profond, in situ et pérenne. Merci à Sylvain Hardy d’avoir sacrifié son dos à m’assister et à Edouard Sufrin pour l’invitation et tout le travail.

Spring (∞) | Paillettes, Dimensions variables, 2014.

Si vous avez vu, entendu, rêvé, pris des photos à cet endroit, ces données m’intéresse ici.

 

A vite.